logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Sujet qui fache.....

Aller en bas • 102 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
kamjib
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 168
Enregistré : 19/01/2008
Posté le 11/03/2008 à 12:20 notnew
de toutes façon sf5,rien que ta signature donne le ton.
_____
amandine...carpe diem

vos enfants ne sont pas vos enfants,ils sont les fils et les filles de l'appel de la vie a elle meme...
khalil gibran "le prophète"
Top
midwifegirl
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 184
Enregistré : 14/01/2004
Posté le 11/03/2008 à 13:03 notnew
Le cynisme, l'argument des chiens ! (te répondrai une de mes anciennes profs de français).


et la connerie c'est l'argument de qui ou quoi???
depuis qd on traite les gens de chiens ici???on aura tout vu
Top
Luss13
Jeune Carabine

Messages : 16
Enregistré : 09/03/2008
Posté le 11/03/2008 à 13:05 notnew
Je pense que dire "on peut gérer du patho, et on est mieux formé en france sur le patho"

tu as raté ta vocation de gynéco pr gérer la patho smilies
nous devons savoir faire face à des situations de risques , je rejoins Bregma sur le fait que la sage-femme n'est pas la pour s'occuper à 100% des grossesses patho, les gynéco sont là pour ça, revois un peu ta vocation...
Après voila, je m'y intéresse également et c'est pour cela qu'après mes études de sage-femme je me renseigne pour un DU de grossesses à risque.

bonne continuation
Top
midwifegirl
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 184
Enregistré : 14/01/2004
Posté le 11/03/2008 à 13:11 notnew
je ne suis pas d'accord avec vous, il y a plein d'endroits ou l'acc se passe de maniere physio alors certes dans les niveaux 3 c'est assez l'usine mais partout ailleurs aucun rapport, j'ai fait plein de stage ou tout se passe de facon detendue, ou toute l'equipe soutient l'allaitement et ou on a le temps de parler.
c'est super tout ca mais il faut aussi savoir gerer la patho ca fait parti du boulot et c'est pas seulement le gyneco, notre role est de depister la patho et de la surveiller dans le service approprié ou en liberal.
et a l'accouchement personne ne sait si ca va bien se terminer, pk la sf doit savoir gerer en cas de pb surtt en niveau 1 ou tu n'as pas tjs le gyneco a portée de main...il n'y a pas qu'en belgique qu'on apprend ca et qu'on allaite...
Top
Luss13
Jeune Carabine

Messages : 16
Enregistré : 09/03/2008
Posté le 11/03/2008 à 13:39 notnew
ah oui c'est clair tu as raison, mais on voulait juste dire qu'il y en a tout de même qui se figent sur la pathologie. Mais comme tu le dis, bien évidemment qu'il faut savoir détecter tout problème (surtout en libéral !) et pouvoir y apporter les soins adéquats car en effet le gynéco n'est pas toujours la notamment dans les petites maternités...
Mais rassurez vous nous avons l'avantage de faire aussi de la patho dès la 2eme année en Belgique et on y apprend les gestes impératifs puis comme je l'ai dit précédemment, il y a des formations complémentaires auxquelles je m'intéresse car la pénurie de gynéco en France se fera bientot ressentir fortement.
Top
kamjib
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 168
Enregistré : 19/01/2008
Posté le 11/03/2008 à 13:41 notnew
mais t'inquiète,en suisse elles savent la gérer la PATHO!contrairement a ce que tu penses elles n'accouchent pas des animaux mais bien des femmes,et oui des femmes tout comme toi!
_____
amandine...carpe diem

vos enfants ne sont pas vos enfants,ils sont les fils et les filles de l'appel de la vie a elle meme...
khalil gibran "le prophète"
Top
Luss13
Jeune Carabine

Messages : 16
Enregistré : 09/03/2008
Posté le 11/03/2008 à 13:47 notnew
Enfin bref, tout ça pour dire que voilà on va encore toutes et tous apprendre beaucoup après notre formation, et quoi de plus génial que de se compléter et de s'enrichir ensemble de toutes nos expériences ! La critique n'aidera personne alors que le soutien nous rendra tous meilleur et nous pourront former de bonnes équipes.
Après ceux que ça n'intéresse pas, il faut travailler seul en libéral ou quoi je en sais pas... mais bon, nous avons un métier humain, l'accouchement est la chose la plus naturelle et physiologique qui soit, et on remarquera tous que la surmédicalisation et le côté trop technique fait passer les (futures)mamans pour des "malades"... il faut doser tout cela et les sages-femmes sont la pour adoucir ce côté.
Top
mananarose
Jeune Carabine

Messages : 17
Enregistré : 03/04/2006
Posté le 11/03/2008 à 14:14 notnew
Ma ptite Bregma,
Suis bien d'accord avec tout ce que tu racontes là! Je trouve dommage que des personnes qui ne connaissent en aucun cas les formations qui se déroulent dans les autres pays catégorisent toutes les étudiantes sages-femmes d'Europe dans les même cases. Le must, c'est de pouvoir parler de ce ke l'on connait...Pour ma part, après avoir été infirmière en salle de naissance, grossesse path et suites de couches à Port-Royal, Saint-Vincent de Paul, Trousseau, Tenon...Je n'ai aucune inquiétude quant à mon avenir professionnel, bien au contraire. J'ai eu besoin de vérifier mes compétences en faisant aussi des stages en France dans 4 mater dont SVP et l'interco de Créteil et je suis tout à fait trankille de ce coté là. Il ne faut pas oublier que les formations ne sont pas toutes identiques, les personnes non plus. Le niveau ne dépend pas toujours de ce kon nous enseigne mais aussi de la manière dont on s'implique dans notre formation, il ne faut pas l'oublier. Je suis française, infirmière et étudiante sage-femme en dernière année à Lausanne, je fais ma formation en deux ans et pour rien au monde je n'aurais voulu faire ma formation ailleurs. Ici, on étudie la physio, la patho et quelque chose qui semble avoir été oublié en France:Les sciences humaines, pourtant très très importantes (oui, oui, le relationnel, ca se travaille, ca s'améliore!)
Moi, je deviendrai sage-femme par passion, par amour du métier et pas par voie de garage parceke j'ai raté ma première année de médecine. On fait pas sage-femme parcekon a vu la lumière, encore moins par dépis...
Tout ce que je veux dire en gros, c'est que même si toutes les étudiantes belges ou d'ailleurs ne font pas l'unanimité, il ne faut pas généraliser. Je suis surprise de vos réactions recalcitrantes et très fermées.
Je ne veux pas être un cowboy de la naissance, juste une sage-femme...smilies
Je vous propose de ne plus vous tromper de combats, battez vous pour les bonnes causes:la connaissance de la profession par le grand public, la reconnaissance par nos pairs de nos compétences pour ne plus se faire shourer notre boulot. Vous verrez ca en vaut peut être plus la peine.

bonne journée qd même...
_____
Plus le temps il passe moins lentement, plus le futur il se rapproche plus vite


Top
Luss13
Jeune Carabine

Messages : 16
Enregistré : 09/03/2008
Posté le 11/03/2008 à 14:22 notnew
Moi, je deviendrai sage-femme par passion, par amour du métier et pas par voie de garage parceke j'ai raté ma première année de médecine. On fait pas sage-femme parcekon a vu la lumière, encore moins par dépis...
Tout ce que je veux dire en gros, c'est que même si toutes les étudiantes belges ou d'ailleurs ne font pas l'unanimité, il ne faut pas généraliser. Je suis surprise de vos réactions recalcitrantes et très fermées.
Je ne veux pas être un cowboy de la naissance, juste une sage-femme...smilies
Je vous propose de ne plus vous tromper de combats, battez vous pour les bonnes causes:la connaissance de la profession par le grand public, la reconnaissance par nos pairs de nos compétences pour ne plus se faire shourer notre boulot. Vous verrez ca en vaut peut être plus la peine.

et oui ! en effet, ne pas se tromper de combat, car celle qui sont passionnées ne lacheront pas pour être sage-femme...!
J'avais lu de je ne sais plus qui sur ce forum que vous vous réjouisserez bien de passer à un master et de nous voir recalées car nous venons d'un autre pays qui propose la formation (entre autre belgique et suisse...), mais croyez moi, tout supplément que l'on pourrait nous imposer pour avoir notre équivalence en France, je la ferai, et avec le sourire ! et en restant aimable smilies ben pour être sage-femme, on est pretes à déplacer des montagnes et avant tout apprécier ses semblables, même les plus récalcitrants !
Top
mananarose
Jeune Carabine

Messages : 17
Enregistré : 03/04/2006
Posté le 11/03/2008 à 14:35 notnew
En fait, je crois que le problème de certaines personnes est un problème de RECONNAISSANCE. Peut être que le problème est plus profond, plus personnel...Enfin, bon, s'il y a des psy pour aider mais des psy bien formés biensur...pas des psy belges ou suisse surtout!;)

Etre hostile, ca ne fait pas beaucoup bouger les choses. Plus les gens crient moins on les écoute, nan?!

En fait, je n'ai pas besoin de me sentir en compèt avec les SF françaises pour me sentir à l'aise ds mon métier. Moi, je n'ai rien à prouver et malgré ma formation suise, je n'ai encore tuer personne. J'ai bien dis pas encore...smilies

Suis ouverte à toute question et discussion pacifique.

Le pipi du ptit chat n'atteint pas la flèche de la cathédrale smilies A pardon, ca veut rien dire! OUPS
_____
Plus le temps il passe moins lentement, plus le futur il se rapproche plus vite


Top
Bregma
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 02/01/2008
Posté le 11/03/2008 à 14:42 notnew
Le pipi du ptit chat n'atteint pas la flèche de la cathédrale
smiliessmiliessmilies
Bravo!! Bien dit!
Quel talent...
Top
mananarose
Jeune Carabine

Messages : 17
Enregistré : 03/04/2006
Posté le 11/03/2008 à 14:43 notnew
Moques toi de moi, tu vas voir si j't'attrape. Et ca risque d'être pas très difficile ma belle!smilies
_____
Plus le temps il passe moins lentement, plus le futur il se rapproche plus vite


Top
Bregma
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 02/01/2008
Posté le 11/03/2008 à 14:46 notnew
Pas de risque, j'ai mis mon masque! smilies
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 11/03/2008 à 19:59 notnew
et quelque chose qui semble avoir été oublié en France:Les sciences humaines, pourtant très très importantes (oui, oui, le relationnel, ca se travaille, ca s'améliore!)

Ne faites pas dans l'autre sens ce que vous reprochez à certaines : rabaisser un peu vite votre formation smilies

Oui, les sciences humaines sont présentes dans les études françaises, et pas qu'un peu ! D'abord, 20% des points de la P1 ; et ensuite, je saurais pas dire la masse horaire, mais un sacré paquet sur les 4 ans... Après, c'est comme pour tout, suivant les écoles, il y a des variations dans le choix des sujets abordés, et dans la qualité des profs, m'enfin dans l'ensemble, on sort plutôt bien lotis de ce côté-là aussi.
Par contre, sur la physio, là, oui, les différences sont beaucoup plus marquées, d'autant plus que même dans les écoles qui font des efforts au niveau des cours, comme la nôtre, les stages laissent peu de place à la mise en pratique.



Moi, je deviendrai sage-femme par passion, par amour du métier et pas par voie de garage parceke j'ai raté ma première année de médecine. On fait pas sage-femme parcekon a vu la lumière, encore moins par dépis...

Là-dessus aussi, je me permets de modérer ton propos. Les sages-femmes parce qu'ayant raté médecine, il y en a toujours eu, et il y en aura toujours ; mais dans l'ensemble, même si ce n'étais pas prévu au départ d'être sage-femme, quand on reste à l'école, et qu'on est diplômé, c'est pas vraiment par hasard... Les études sont si difficiles qu'on ne peut tenir le coup que parce que cette passion, on l'a, sous une forme ou sous une autre.
Et dans ton cas, l'amour du métier, tu peux l'avoir parce que tu as vu de près de quoi il s'agissait ; mais pour tous ceux qui ont "la vocation", qui ont toujours voulu être sage-femme, tout ça, tout ça... beaucoup ont une vision complètement édulcorée de cette profession, et sont amèrement déçus quand ils y accèdent enfin. Alors que quand c'était pas prévu, on arrive sans trop d'idées préconçues, et on souvent agréablement surpris, avant de choper le virus et de rester parce qu'on en a vraiment envie. Bien sûr, il y a des exceptions ; mais au bout de 5 ans d'école, c'est un constat que je fais régulièrement. Donc pour moi, la notion de vocation, c'est à manier avec précaution...
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
sf5
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 24/06/2007
Posté le 11/03/2008 à 21:51 notnew
pour une fois que je suis d' accord ac toi Get... lol
Moi j' avais medecine et j' ai pris sage femme, et dans une de nos promos on a la majore de medecine !!
_____
sage femme: 20% pediatre 40% obstrétrik 30% gynéco 5% autres médicaux 5% infirmerie: alors arrêtez de nous comparer aux infirmieres!


Top
YMCA
Doyenne (espèce rare)

Messages : 638
Enregistré : 21/07/2004
Posté le 11/03/2008 à 22:11 notnew
Et j'en remets une couche!!
Moi, je deviendrai sage-femme par passion, par amour du métier et pas par voie de garage parceke j'ai raté ma première année de médecine

Pour entrer dans une école de sage femme en France il faut réussir sa première année de médecine.
Moi sur mon concours que je me suis fait ch*** a avoir il y a marqué ADMIS. Merci!!
_____
SF
Top
sf5
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 24/06/2007
Posté le 11/03/2008 à 22:51 notnew
bien parlé YMCA
_____
sage femme: 20% pediatre 40% obstrétrik 30% gynéco 5% autres médicaux 5% infirmerie: alors arrêtez de nous comparer aux infirmieres!


Top
mananarose
Jeune Carabine

Messages : 17
Enregistré : 03/04/2006
Posté le 12/03/2008 à 10:18 notnew
Dès fois, vous exagerez vraiment. Vous pensez réellement que l'accès à l'école (Lausanne)se fait par miracle! Il y a un module à repasser, à rendre et deux entretiens. J'ai conscience de la difficulté de la première année de medecine et du courage de ceux qui s'y lancent et de ceux qui en plus la réussissent mais je crois que cette première année de médecine ne garantit pas le fait d'être une bonne sage-femme. Je ne doute pas non plus que bon nombre d'entre vous ne sont pas que des déchus de médecine, heureusement...
De toute façon, ce sujet c'est un peu le chat qui se mort la queue. Chacun reste sur sa position et défend son bout de viande.
Moi, je n'ai pas d'inquiétude sur le niveau des sages-femmes françaises pas plus que sur le notre. Ce n'est pas parceke vous avez croisé deux ou trois étudiantes belges ou autres qui n'avaient, selon vous, pas le niveau qu'il faut généraliser. Il faut parfois, laisser leurs chances aux gens et ne pas nous mettre toutes dans le même panier. Bonne journée
_____
Plus le temps il passe moins lentement, plus le futur il se rapproche plus vite


Top
yolness
Sexternus-minus

Messages : 34
Enregistré : 24/09/2005
Posté le 12/03/2008 à 10:52 notnew
bonjour à tous,
je suis d'accord avec toi manarose, c'est le chat qui se mort la queue... mais ma foi les mentalités sont difficiles à faire bouger et c'est toujours plus facile (et glorifiant) de penser que sa propre formation est la meilleure !
Moi je suis de la promo de manarose (infirmière française depuis 2001, 5 ans de travail puis entrée à l'école de Lausanne en Suisse en 2006, diplôme cette année en septembre, youpi !!). J'ai une soeur qui a fait ces études en France et a fini en 2003 (sans passer par médecine donc). Donc pour comparer je suis plutôt bien placée... dans nos discussions sage-femmeresques, mise à part son expérience qui forcément plus importante que la mienne, je ne me suis pas du tout sentie hors-concours, au contraire : je suis convaincue que ma formation et mon expérience d'infirmière m'ont permis de rentrer immédiatement dans le sujet de l'obstétrique auquel j'ai pu me consacrer à 100% sans être parasitée par les notions de positionnement professionnel (envers les collaborateurs de l'équipe pluridisciplinaire, les patients), par les notions d'hygiène et toute la technique infirmière (pose de perf, SV, gestion de la prise en charge etc). Ce sont des choses avec lesquelles j'étais plus qu'à l'aise et qui m'ont juste porté dans mes premiers stages ! Les formations sage-femme entre suisse et france sont différentes de part leur point de vue : vous êtes peut-être plus techniciennes que nous dans la formation (sincèrement, je n'espère pas être amenée à faire des pH au scalp un jour, ou encore des forceps, comme en Suède, ça ne m'intéresse pas !)et nous plus dans la physiologie et le relationnel (ceci dit, tout s'apprend avec l'expérience et le sens que l'on veut donner à notre métier) !
J'ai eu l'occasion de passer un mois au CHU de Bordeaux en fin de première année, et les retours que l'on m'a donné sur mon travail faisaient que l'on me considérait plus d'un niveau 3ème année que de 2ème... bref... je ne me fais pas d'inquiétude quant à ma reconnaissance en France, je pense en effet que j'aurai à montrer de quoi je suis capable face aux préjugés (somme toute légitimes : tout ce qui vient de l'étranger ou d'ailleurs fait peur, c'est bien le problème récurrent de la civilisation humaine !), mais je suis confiante car les personnes avec qui j'ai eu l'occasion de travailler en France se sont pour la plus part montrées ouvertes et intéressées par mon parcours !
Bonne journée à tous !
Top
sf5
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 24/06/2007
Posté le 12/03/2008 à 15:04 notnew
J'ai une soeur qui a fait ces études en France et a fini en 2003 (sans passer par médecine donc).

avant 2001, la loi ne nous autorisait pas tout ce qu' on peut maintenant. donc parler de la formation avec elle n'est pas trop représentatif je pense...
_____
sage femme: 20% pediatre 40% obstrétrik 30% gynéco 5% autres médicaux 5% infirmerie: alors arrêtez de nous comparer aux infirmieres!


Top
Aller en haut • 102 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter