logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Arrêt des études de sage-femme?

Aller en bas • 56 réponses • 3 pages • 1 2 3
hiver
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 60
Enregistré : 06/08/2006
Posté le 14/06/2009 à 00:54 notnew
bonjour,

voilà: je suis en fin de redoublement de 2è année des études de sage-femme. je me suis donc fait 2 p1 et 3 ans d'école. l'an dernier je suis passée au rattrapage pratique et cette année les resultats sont tombés: je suis à nouveau au rattrapage pratique.

je viens de passer un assez mauvais stage: je ne progresse plus.

du coup je pense à arrêter: je me sens épuisée de fournir tous ces efforts sans avoir le niveau. en stage je fais parfois des super gardes de beaux accouchements avec les patientes c génial, mais dès que l'urgence arrive je m'aperçois avec le recul que je passe volontiers la main à la sage femme. ou quand il y a beaucoup de patients à gérer en même temps je perds mes moyens.

cette remise en question est d'autant plus difficile que j'aime ce métier, en commençant par choisir sf en ayant médecine en p2 (je ne regrette pas du tout).

J'aimerais savoir si certains on déjà vécu ça, ce que vous en pensez...???

est-il vrai que les études peuvent être suspendues 5 ans???


merci beaucoup d'avance
Top
chibouki
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 382
Enregistré : 15/04/2004
Posté le 14/06/2009 à 12:29 notnew
Je ne sais pas si je vais t'aider, mais je suis un peu dans la même situation que toi... peut-etre comme ca, tu te sentiras moins seule.

Je n'ai pas redoublé, sur papier, mes stages se passent très bien, j'ai toujours des bons rapports. Mais dans ma tete, c'est autre chose. Tout comme toi, je ne supporte pas le stress. Dès que j'ai 2 patientes, je suis perdue. Et même si tout ce passe physiologiquement, je suis dans un état d'attente de la patho, qui m'angoisse énormément. Je n'arrive pas à apprécier la salle, je ne sais même plus si j'arrive à apprécier de faire un accouchement... Je dors très peu la veille des gardes, soit pas du tout, soit 2-3 hres...

Ce qui me fait peur surtout, c'est que les 2 prochaines années risquent d'etre encore plus difficile, avec le mémoire, la patho a prendre en charge... Je me donne jusqu'a la rentrée prochaine pour prendre une décision.

Toi, ce qui semble différent, c'est que tu aimes ce métier. Je pense que tu devrais aller jusqu'au bout, de ce que tu peux supporter physiquement et mentalement. A force d'expérience, tu deviendras capable de gérer plusieurs patientes, tu auras des meilleurs réflexes en cas d'urgence.

C'est peut-etre aussi un petit coup de découragement, du fais que tu as déja fais une 2ème année, que tu en as un peu marre... mais je pense que l'an prochain, tout sera différent.

Pour les études suspendues 5 ans, je ne sais pas... Pour un an, je sais que c'est possible.

Courage (à nous 2!!!)
_____
ex ESF traumatisée
Top
hiver
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 60
Enregistré : 06/08/2006
Posté le 14/06/2009 à 13:06 notnew
merci beaucoup et oui courage courage!

en même temps dans 3 semaines je vais au CHU en salle et j'ai bien peur de m'y faire achever totalement!

je vais encore réfléchir, prendre conseil
Top
roma
Désagrégée de médecine

Messages : 277
Enregistré : 23/12/2008
Posté le 14/06/2009 à 14:44 puis édité 3 fois notnew
bonjour,

Oui il est possible de suspendre ces études de sage femme pendant 5ans. Il faut faire une lettre de suspension d'étude à renouveller chaque année pensant ces 5 ans. Moi aussi, c'est ce que je pense faire: je n'ai pas de problème de stress comme toi mais ça ne m'a pas plu particulièrement (je suis en fin de première année).

Si le stress te pose problème peut être que le métier de sage femme libérale te correspondrai mieux? tu as déjà fait un stage chez une sage femme libérale? enfin, si tu n'aimes pas la salle peut être que tu te plais en suite de couche ou en consult?

Pour atténuer ton stress pendant les stages dis- toi que de toute façon pour le moment c'est la sage femme qui est responsable, pas toi et qu' elle sera là pour intervenir si tu ne prends pas la bonne décision. Lorsque tu seras diplômée tu ne seras pas obligée de faire de la salle. C'est peut être dommage d'arrêter ce métier si tu l'as vraiment choisi et que tu l'aimes. Peut être que tu pourrai prendre un traitement pour t'aider à moins stresser.

Enfin, si c'est pas trop indiscret, tu voudrai faire quoi si tu arrêtes?

Bon courage, c'est pas facil comme décision!
Top
hiver
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 60
Enregistré : 06/08/2006
Posté le 14/06/2009 à 18:48 notnew
eh bien en fait... je n'en sais rien! c'est un peu nouveau comme situation. en tout cas pas un métier hospitalier!

en fait j'aime bien la salle mais je passe vite la main. et je me rend compte que je n'ai jamais ramené des super feuilles de stage.
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 14/06/2009 à 18:56 notnew
Bien sûr, il s'agit de questions complexes, qui ne peuvent être tranchées qu'au cas par cas ; la seule chose que je voudrais vous rappeler, c'est que ces études sont très difficiles moralement, et que des moments de découragements ou de doutes, nous en connaissons tous à plusieurs reprises pendant ces longues années, alors faites attention à ne pas agir sous le coup d'une impulsion que vous pourriez regretter.

Pour Roma, méfie toi, la première année est loin d'être représentative de la profession, mieux vaut attendre la deuxième pour s'en rapprocher un peu plus.
Pour Chibouki et Virginie, perso, la deuxième année m'a paru la plus pénible (a fortiori quand on la repique...), parce que celle où les progrès attendus sont les plus importants. Du coup, même si ça réserve quelques bons moments en se rendant compte de l'évolution, c'est aussi beaucoup d'exigence de la part des sages-femmes comme de l'école, beaucoup de fatigue morale et physique, beaucoup de connaissances à acquérir en théorie et en pratique de façon simultanée, l'examen de fin de phase qui plane sur tout ça... l'enfer !
A mes yeux, la plus facile (même si tout n'est pas rose pour autant), c'est la DP1, parce que finalement, même si en théorie on bosse sur la patho, on ne la prend pas tant que ça en charge au quotidien, ce qui fait qu'on peut continuer à bosser serieusement sur la gestion du travail, l'accouchement, les urgences et tutti quanti. Le vrai déclic quant à la gestion d'une salle pleine (ou d'un service plein), et donc du stress qui va avec, pour moi, ça n'arrive que pendant la transition DP1-DP2, à part pour quelques étudiants qui ont un don de ce côté-là. Se sentir vite débordé en PP2, je crois que c'est normal.

Bon courage à tous ceux qui doutent (tous les esf, quoi...)
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
hiver
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 60
Enregistré : 06/08/2006
Posté le 14/06/2009 à 20:30 notnew
tout d'abord merci pour vos réponses.
en fait le malaise c'est que cette difficulté a été pointée du doigt en stage.
je pense que ça sort du lot commun des désillusions.

désolée je ne suis pas facile comme cas, je devrais peut être être staffée smilies
Top
ZoïeZoïe
Interne

Messages : 126
Enregistré : 05/07/2006
Posté le 02/07/2009 à 21:23 notnew
il faut s'accrocher, même si c difficile (enfin, si c tjs ton souhait). ça serait trop bête de regretter un jour de ne pas avoir continué. au pire, obtient ton diplôme, et vois après.
courage...
_____
"l'essentiel n'est pas de faire ce que l'on aime, mais d'aimer ce que l'on fait..."

3ème année de sage-femme
Top
hiver
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 60
Enregistré : 06/08/2006
Posté le 03/07/2009 à 23:13 notnew
bonjour,

merci pour les réponses à ce post. voilà c'est fait, j'ai "démissionné" des études de sage-femme. pour l'instant pas de regret, peut être un jour ça je n'en sais rien.

mais je pense avoir bien fait.

je ne sais pas encore ce que ferai l'an prochain.

BON COURAGE A TOUS!
Top
chibouki
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 382
Enregistré : 15/04/2004
Posté le 04/07/2009 à 14:00 notnew
J'imagine que c'est une décision murement réfléchie...

Je te souhaite plein de belles choses dans ta nouvelle vie!

(dans ma promo, on en a perdu 5 cette année... et 2 en fin de première année. Dur de garder la motivation de continuer quand ca se passe comme ca)

Get, c'est bizarre, je ne ressens pas du tout la même chose que toi par rapport à ma deuxième année. Entre le début et la fin, je n'ai pas l'impression d'avoir progresser beaucoup, du moins, en salle de naissance...
_____
ex ESF traumatisée
Top
Maille
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 01/07/2009
Posté le 09/07/2009 à 18:48 notnew
Je profite de ce sujet pour exprimer les doutes que j'ai en ce moment...
Je suis en fin de deuxieme année et je passe par des phases ou j'adore le metier de sage-femme et des moments ou j'ai envie de me casser de ma garde et de plus jamais remettre les pieds dans un hopital!
En ce moment je suis en salle de naissance,et quand je pense que je dois retourner en garde dans 2 jours j'en suis limite malade.
Le stage se passe tres mal ,cette nuit un sphincter et une clavicule de ma faute, alors que tous mes accouchements jusqu a present ce sont tres bien passés. Mais la j'ai la tete vide, j'ai l'impression de ne plus rien savoir et de ne vraiment pas etre faite pour ce metier.
J'ai de plus en plus envie de toute abandonner... Tout le monde essaye de me rassurer en me disant que plus tard quand on est sage-femme cest completement different, mais les deux années qui me restent a faire me semble interminable.
Enfin voila , une tres grosse période de doutes ou je ne sais plus quoi faire.
Je sais que je ne peux que resoudre ce probleme toute seule , mais voila smiliessmiliessmiliessmilies
Top
juliaesf
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 21/08/2009
Posté le 21/08/2009 à 14:33 notnew
Bonjour,

voila je me trouve un peu dans la même situation que vous, à savoir si je continue ou non mes études de sage femme (je viens de finir ma première année); en effet, je me suis rendue compte que je n'aime pas trop faire des soins (tv, sondage, petites toilettes). le contact physique direct me rebute assez, mais ça va mieux qu'en début d'année (j'ai pris l'habitude). Qu'en pensez-vous? vivez vous la même chose? pensez -vous que se soit une raison suffisante pour arrêter?

merci pour vos réponses.
Top
Lady Cat
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 2050
Enregistré : 16/02/2007
Posté le 21/08/2009 à 15:04 notnew
En ESF1, tu fais surtout des soins infirmiers en stage. Mais la 2ème année est plus interessante: ttu es avec les SF ou les médecine selon les stages, mais c'est surtout les SF. Tu commences l'obstétrique (les manoeuvres de l'accouchement physio, tout ça...). Moi aussi j'avais failli quitter mes cours en fin de ESF1, notemment car je m'ennuyais. Mais la suite des études est beaucoup plus interessante. Tu commenceras à faire des accouchements toute seule, avec la SF à côté de toi, tu apprendras à suivre un travail, interpréter un RCF...C'est passionnant!! Courage, laisse toi une chance de découvrir l'obstétrique. La 1ère année n'est pas représentative de ce que tu vas apprendre par la suite.Courage, tiens encore un peu!smilies
_____
Ancienne SF
6ème année de médecine
sans passerelle, PACES réussie
"Il faut toute une vie pour apprendre à vivre" Sénèque
Where's a Will, there's a way
Top
chibouki
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 382
Enregistré : 15/04/2004
Posté le 07/09/2009 à 12:56 notnew
Je profite de ce sujet pour exprimer les doutes que j'ai en ce moment...
Je suis en fin de deuxieme année et je passe par des phases ou j'adore le metier de sage-femme et des moments ou j'ai envie de me casser de ma garde et de plus jamais remettre les pieds dans un hopital!
En ce moment je suis en salle de naissance,et quand je pense que je dois retourner en garde dans 2 jours j'en suis limite malade.
Le stage se passe tres mal ,cette nuit un sphincter et une clavicule de ma faute, alors que tous mes accouchements jusqu a present ce sont tres bien passés. Mais la j'ai la tete vide, j'ai l'impression de ne plus rien savoir et de ne vraiment pas etre faite pour ce metier.
J'ai de plus en plus envie de toute abandonner... Tout le monde essaye de me rassurer en me disant que plus tard quand on est sage-femme cest completement different, mais les deux années qui me restent a faire me semble interminable.
Enfin voila , une tres grosse période de doutes ou je ne sais plus quoi faire.
Je sais que je ne peux que resoudre ce probleme toute seule , mais voila smiliessmiliessmiliessmilies

Je remonte ce sujet, déja pour savoir où en sont ceux qui doutent, et ce qui advient de ceux qui ont arrêté...

Je reprends en 3ème année en SDN dans une semaine, et je suis déja stressée. Depuis 2 ans, ma vie n'est que stress, peur, insomnie... J'ail'impression d'etre dans la pire école de France, quand je vois l'attitude cool des étudiantes des autres écoles lorsqu'elles viennent ici... et comment elles se font démontées, pas validées, parce que pas assez stressées selon les normes des SF...

Bref, j'envois des cv, je me suis mis comme condition pour quitter cet enfer de trouver un CDI, puis d'arrêter...

Voila, moi qui était une dinos en p1, tellement motivée que j'ai réussi du premier coup, j'ai perdu ma vocation

smilies
_____
ex ESF traumatisée
Top
elly10
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 15/09/2006
Posté le 07/09/2009 à 19:40 notnew
Courage Chibouki, j'ai passé l'année en stage quasi exclusivement au CHU et elles ont bien failli me dégouter de tout. En stage en salle, j'avais le dos en compote, je m'engeulais avec ma famille, mon mec, mes camarades de promos, j'allais pas bien, j'étais super stressée, j'arrivais pas à dormir en rentrant de nuit...
Dans 2 ans c'est fini! Essaye de voir pour faire un max de stage à l'extérieur du CHU où tout le monde est moins stressé!
Essaye d'en parler au psy de l'école si il y en a un, de voir avec tes camardes de promos et des autres années, la médecine du travil...bref essaye de trouver de l'aide. Les SF et enseignantes n'ont pas à "casser" ta vie, ta santé et à ruiner ton rêve! Courage, tiens bon et donne nous de tes nouvelles.

Dernier conseil, tu peux faire une pause dans tes études, d'un an, renouvelable 5 fois, si jamais tu changeais d'avis.
Top
chibouki
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 382
Enregistré : 15/04/2004
Posté le 10/09/2009 à 09:43 notnew
Je pense que je vais suspendre mes études pour 1 an ou 2. J'espère qu'il n'est pas trop tard pour ces démarches...
En travaillant durant cette période, j'espère retrouver la motivation...

Merci pour tes encouragement Elly smilies
_____
ex ESF traumatisée
Top
chibouki
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 382
Enregistré : 15/04/2004
Posté le 23/09/2009 à 10:25 notnew
Voila, études suspendues.

Je suis heureuse et libérée d'un tel poids
_____
ex ESF traumatisée
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 23/09/2009 à 11:23 notnew
C'est rageant de voir où ces écoles nous poussent... Rageant de voir que pour avoir une chance d'aller au bout de tes études il faut que tu fasse une pause... J'espère que c'est la bonne solution pour toi, et que cette interruption te permettra de reprendre pied. Bon courage en tout cas


Et pour tous ceux qui doutent, heureusement, on peut détester ses études et s'épanouir dès le diplôme en poche. J'en ai bavé pendant ces 5 années comme jamais (et je compte même pas la P1), je m'en suis pris plein les dents à cause de ce système de formation archaïque de façon général, et individuellement face à un certain nombre d'enseignants et de sages-femmes, devoir enquiller une année supplémentaire a été une rude épreuve, mais dès que ça a été fini, j'ai su que ça valait le coup de tenir. J'ai certes la chance d'avoir trouvé une équipe qui me convient, avec une façon de bosser qui me convient (pas parfaite pour autant, certes, mais à mon échelle) ; il y a suffisamment de façon de travailler pour que chacun y arrive aussi
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
ZoïeZoïe
Interne

Messages : 126
Enregistré : 05/07/2006
Posté le 07/10/2009 à 21:03 notnew
wouaw, pas très réjouissant tout ça...
Je voulais demander à GET72 comment s'était passé son redoublement (quelle classe c'était)?? Car je redouble ma 3ème année (à cause de la clinique) et je me fais bien chier en cours... j'avais tout validé l'an dernier (cours + stages) et la clinique m'a fait chuter. Je me suis tâté à arrêter, puis je me suis dit "pour faire quoi??".
En ce début d'année, j'ai des hauts et des bas: des fois je positive en me disant que j'ai + de tps pr le mémoire, je me fais des nouvelles connaissances, etc. Mais je perds quand-même 1 an ds mon cursus (donc repousser d'un an tous les projets perso) et c'est pas marrant de voir mon ancienne promo avancer sans moi, c'est chaud, j'ai l'impression de stagner...
Comment tu l'as vécu Get?
Merci pour vos réponses
_____
"l'essentiel n'est pas de faire ce que l'on aime, mais d'aimer ce que l'on fait..."

3ème année de sage-femme
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 08/10/2009 à 23:14 notnew
Officiellement, c'était pas un redoublement, même si je l'ai vécu comme tel ; en fait, j'ai eu la riche idée de me casser la cheville l'année du DE, en décembre. Deux mois de plâtre, un d'attelle plus la rééduc, ça faisait plus de deux mois d'absence, donc interdiction de passer le DE cette année-là... (la loi, figurez-vous). Parce que j'avais une guidante de mémoire vraiment au top (qui n'était pas ma formatrice, bien heureusement), on a réussi à bidouiller pour que je présente mon mémoire quand même. Pour ça, je suis allée en cours jusqu'à la soutenance, et vacances décomptées, ça faisait tout juste deux mois d'absence en stage ; j'ai suspendu mes études le lendemain.

Je vous dit pas l'angoisse de voir ma promo passer et réussir son DE, d'autant plus qu'il y en avait un certain nombre dont j'avais une piètre estime, alors les voir me doubler...

Je me suis retrouvée à me retaper l'intégralité de ma dernière année, mémoire excepté. Et honnêtement, ça a été vraiment très, très dur. J'avais déjà eu tous les cours, déjà pas passionnants la première fois pour beaucoup ; je n'appréciais pas du tout ma nouvelle promo ; et ma formatrice a été exécrable.
Le plus dur de tout, ça a été de retourner en stage après 10 mois d'arrêt total de la pratique ; j'avais l'impression d'avoir énormément régressé, d'avoir perdu mes réflexes. En plus, l'enchaînement des stages n'était pas judicieux (je me suis enquillé la néonat en premier, puis je ne sais plus quoi ; je n'ai remis les pieds en salle qu'en décembre, dans la mater-école avec ses sages-femmes si peu compréhensives). Le point positif, quand même, c'est qu'une fois remise dans le bain, c'est par contre revenu très vite, en réalité je n'avais pas vraiment perdu le bénéfice des années précédentes, fallait juste relancer la machine.
Nerveusement, j'ai été à deux doigts d'envoyer tout promener un certain nombre de fois, et sans le soutien de mes amis, je l'aurais probablement fait.


Donc bon, si on résume, je l'ai pas bien vécu du tout ; par contre, dès que j'ai été libérée de l'école, j'ai commencé à kiffer tout de suite, même en tenant compte du stress des premières gardes. Alors vraiment, faut pas désespérer ! Bon courage
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
ZoïeZoïe
Interne

Messages : 126
Enregistré : 05/07/2006
Posté le 09/10/2009 à 18:16 notnew
merci d'avoir répondu et bravo pr ton courage...
_____
"l'essentiel n'est pas de faire ce que l'on aime, mais d'aimer ce que l'on fait..."

3ème année de sage-femme
Top
Aller en haut • 56 réponses • 3 pages • 1 2 3
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Yves Charpak, médecin épidémiologiste : « Les professionnels de santé ont longtemps été passifs face aux évolutions du système » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter