logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[sf] Réalité des études et du métier de sage femme

Aller en bas • 34 r�ponses • 2 pages • 1 2
Caribou89
Interne

Messages : 135
Enregistré : 18/02/2011
Posté le 18/03/2011 � 21:20 notnew
Bonjour,

Je suis actuellement en M1 de biologie cellulaire, et je voudrais postuler l'an prochain pour la passerelle M2-->sage femme. J'ai fait 2 P1 et à la fin de ma deuxième P1, j'étais sur liste d'attente pour sage femme. Je trouve ce métier magique, j'adore tout ce qui a rapport à la maternité, je trouve qu'avec ce métier beaucoup d'évolutions sont possibles (aide médicalisée à la procréation, travailler dans l'humanitaire, PMI, libéral...). Seulement ne l'ayant jamais pratiqué, j'ai très peur de l'idéaliser. Ainsi, en émettant l'hypothèse que je sois acceptée pour la passerelle, et que je m'engage donc en études de sage femme, j'ai très peur d'être finalement déçue et de me rendre compte que je n'aime pas ça, et de finalement regretter mon changement d'orientation, car la recherche ne me déplaît pas totalement non plus, mais ne me satisfait pas, il me manque un aspect social dans le métier.

Voilà ce qui me fait peur, ce sont par exemple les horaires quelques peu particulières, le stress que l'on peut ressentir, la pression qu'il peut y avoir en stage, avec des supérieurs qui peuvent être parfois durs avec les étudiants, peur de ne pas avoir assez confiance en moi pour pratiquer certains actes sur les patientes etc... Et j'ai lu des témoignages d'étudiantes qui ont abandonné leurs études à cause de cela. Alors, vous, qu'est ce qui vous a fait continuer dans cette voie malgré cela? Comment avez-vous réussi à surmonter tous ces côtés négatifs ?
D'autre part, je me demande, est-ce qu'une telle appréhension signifie que je ne suis pas forcément faite pour ce métier ?

Bref, j'essaye au maximum de peser les pour et les contres, pour faire un choix réfléchi. Je lis beaucoup de forums, j'ai déjà lu tous les articles en rapport avec sage femme du site remède mais j'aimerai avoir le maximum de témoignages, d'étudiants, de diplomés ...

Merci d'avance pour vos réponses.
Top
MimiBei
Désagrégée de médecine

Messages : 248
Enregistré : 04/11/2010
Posté le 19/03/2011 � 01:57 notnew
Bonjour,

Une réponse rapide (qui n'est pas réellement une réponse je l'avoue...).
N'as tu pas ressenti de l'appréhension avant de te lancer dans les études pour faire de la recherche? Et cela signifit-il que tu n'es pas forcément faite pour ce métier?
Qui envisagerai un changement d'orientation sans stress? smilies
_____
Sage-femme depuis 2009
Master 1 de Santé Publique-Epidémiologie spécialité ERCE en 2012
Master 2 Recherche en 2013
Actuellement en thèse de sciences
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 19/03/2011 � 17:41 notnew
Ah, moi je serais plutôt tentée de dire que justement tes appréhensions prouvent que tu as toutes tes chances en sage-femme ! Il y a des déçus, comme dans toutes filières, et c'est vrai que les études sont difficiles, mais il me semble que le choc est d'autant plus rude chez tous ceux qui idéalisent à fond la profession. Le contraste "c'est trop beau l'accouchement / trop mignons les bébés / trop humain comme métier" avec la dure réalité des stages et l'ambiance souvent un peu archaïque de l'école peut être franchement violent...

Avec une bonne capacité à se remettre en question et une dose non-négligeable de force de caractère, les études passent tant bien que mal... Un entourage soutenant n'est pas de trop non plus. J'ai mal vécu mes études, douté très souvent ; je me suis accrochée sans trop savoir pourquoi. L'engagement associatif et la révolte contre les enseignants ont été mes principales méthodes pour tenir le coup, la dernière année, je n'en pouvais tellement plus que sans mes amis ç'aurait probablement été impossible. Bref, pas du tout le pays des bisounours ! Mais depuis que je suis diplômée, je n'ai pas eu à le regretter une seule fois. C'est un métier exigeant, épuisant, pas assez payé, et pourtant, je ne me verrais pas faire autre chose
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
MimiBei
Désagrégée de médecine

Messages : 248
Enregistré : 04/11/2010
Posté le 20/03/2011 � 01:58 notnew
@Get72 : j'aurais pas pu dire mieux que ce que tu as dis! j'adore ton message et j'approuve!
_____
Sage-femme depuis 2009
Master 1 de Santé Publique-Epidémiologie spécialité ERCE en 2012
Master 2 Recherche en 2013
Actuellement en thèse de sciences
Top
Caribou89
Interne

Messages : 135
Enregistré : 18/02/2011
Posté le 20/03/2011 � 23:47 puis édité 1 fois notnew
Merci pour vos réponses !

Oui c'est sur que n'importe qui est stressé quand il décide de changer d'orientation !

Pour ce qui est du choix de la recherche, je n'ai pas vraiment eu d'appréhension puisque je me suis laissée portée par la vague on va dire, puisqu'après mes 2 P1 j'ai eu une équivalence pour passer directement en 3année de licence de bio, ça me permettait donc de ne pas perdre d'année, ça restait dans le monde de la santé donc je me suis laissée allée et sans trop d'appréhension. Mais c'est vrai que l'appréhension vient maintenant puisque je me demande si je me vois vraiment faire ce métier toute ma vie ... Et cette nouvelle perspective de pouvoir peut être intégrer sage femme, me conforte dans cette idée.

C'est vrai que les études ont l'air très stressantes et ça fait peur.
Et finalement, Get72, qu'est ce qui a changé entre ta dernière année d'étude, et maintenant, depuis ton diplôme en poche ?(MimiBei je ne sais pas si toi aussi tu es déjà diplômée ...?) Qu'est ce qui fait que tu ne te vois pas faire autre chose ? Enfin ça, ce n'est peut être pas facilement explicable...
Et d'ailleurs, Get72, je vois que tu es à Paris Baudelocque, donc je voulais savoir si il était possible que tu me parles un peu de cette école, de son niveau, de l'ambiance etc ... car j'hésite à déposer mon dossier l'an prochain à Baudelocque ou à l'école Saint-Antoine.

En tout cas merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Top
elly10
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 15/09/2006
Posté le 21/03/2011 � 21:44 notnew
Pour ce qui est du choix d'école, je te conseillerai Baudelocque (tout simplemment parce qu'on est sûr qu'elle existera toujours l'an prochainsmilies)

Pour ma part, je te dirai que comme dans tout domaine pro il y a des hauts et des bas, des jours où tu adores ce que tu fais, d'autres où tu rentres chez toi en pleurant...

Après t'es pas obligée d'aller bosser tous les jours en te disant "je fais le plus beau métier du moooonde" (sourire bête et béat en prime). Des fois tu fais juste ton taff, correctement, (et tout le monde est vivant à la fin de la garde, ce qui reste quand même l'objectif de base smilies). Mais pour supporter les nuits, les fériés, le stress, le travail debout parfois sans boire/manger/dormir/s'asseoir (ne pas rayer, toutes les mentions sont utiles), il faut quand meme avoir un minimum de "passion".

Les études sont assez longues, mais on trouve toujous un peu de motivation pour continuer. (dur de tenir sur la longueur comme dis Get72, moi j'ai une technique assez différente "fais toi oublier des profs et les profs t'oublieront")
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 21/03/2011 � 22:08 notnew
juste pour info, une nouvelle école de sage femme, universitaire ^^, ouvrira ses portes au sein de l'université paris sud 11 à la prochaine rentrée, elle sera au sein de la maternité de l'hopital du kremlin Bicetre !
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
Caribou89
Interne

Messages : 135
Enregistré : 18/02/2011
Posté le 22/03/2011 � 14:53 notnew
Merci Elly10 pour ta réponse.

Pour ce qui est du choix de l'école, si on n'est pas sûr que Saint-Antoine existe toujours, alors je déposerai mon dossier à Baudelocque, et ayant fait tout mon cursus universitaire à Paris Descartes, ça reste donc peut être plus cohérent, puisque Baudelocque est rattachée à PV.

Ensuite pour ce qui est de la durée des études, ça ne me fait pas vraiment peur, puisque de toutes les façons, si je continue en recherche il me reste 3-4 ans de thèse et 2-3 ans de post doc donc ...

Une autre chose qui me fait peur, c'est que si j'intègre ces études, j'aurais déjà 23 ans, et la moyenne d'âge de la majorité de la promo sera 20 ans. Bon bien sur ce ne sera pas un décalage énorme non plus, mais j'ai peur de mal le vivre. Connaissez-vous des personnes qui ont intégré l'école étant un peu plus âgées que le reste de la promo ? Si oui savez-vous plus ou moins comment elles l'ont vécu ?

En tout cas merci pour vos témoignages, et si d'autres personnes encore veulent témoigner, je suis preneuse !!!
Top
SF34
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 21/03/2011
Posté le 22/03/2011 � 19:16 notnew
Bonjour Caribou89.

Je suis étudiante sage-femme, dipômée en juin 2011 si tout va bien.

Pour ce qui est des études, get72 et elly10 te les ont bien décrit.

Pour ce qui est de l'intégration, je pense que tu n'as aucun souci à te faire. Dans ma promo, il y a un mec qui a fait une première année d'études de sage-femme après la P1, il est parti faire d'autres études pendant 5 ans puis il a réintégrer les études de sage-femme en 2ème année dans notre promo. Et il est très bien intégré.
_____
sage-femme34


Top
elly10
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 15/09/2006
Posté le 22/03/2011 � 21:19 puis édité 2 fois notnew

Une autre chose qui me fait peur, c'est que si j'intègre ces études, j'aurais déjà 23 ans, et la moyenne d'âge de la majorité de la promo sera 20 ans. Bon bien sur ce ne sera pas un décalage énorme non plus, mais j'ai peur de mal le vivre. Connaissez-vous des personnes qui ont intégré l'école étant un peu plus âgées que le reste de la promo ? Si oui savez-vous plus ou moins comment elles l'ont vécu ?

Ava, de ma promo, a quelques années de plus que nous. Je crois que l'intégration s'est faite sans problème smilies
Avoir fait autre chose avant te permet aussi d'avoir plus de maturité, de recul, d'expérience dans la vie (dixit la gamine qui s'est retrouvée larguée à 18 ans dans le monde hospitalier avec la nudité, la souffrance, la mort en pleine face!smilies)
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 23/03/2011 � 13:25 notnew
Et finalement, Get72, qu'est ce qui a changé entre ta dernière année d'étude, et maintenant, depuis ton diplôme en poche ?(MimiBei je ne sais pas si toi aussi tu es déjà diplômée ...?) Qu'est ce qui fait que tu ne te vois pas faire autre chose ? Enfin ça, ce n'est peut être pas facilement explicable... .

Ca change presque tout ! Déjà, entre tes gardes, plus de cours à réviser, d'examens à préparer, de semaines de cours où tu t"ennuies d'un bout à l'autre, de mémoire à avancer... Quand tu es de repos, tu fais ce que tu veux. Tu as du temps libre pour la première fois depuis ton bac ! Du coup, même quand les gardes sont difficiles, on s'en remet nettement mieux, physiquement et psychologiquement.

Au boulot, tu gères ton temps comme tu le décides, toi, en fonction des circonstances. C'est toi qui juges si tu restes plus longtemps avec telle ou telle femme, si quand il y en a partout tu laisses tes papiers de côté pour les finir à la fin de la garde. Pas forcément des choix faciles ou évidents, surtout au début quand tu apprends encore à t'organiser, mais au moins ça ne dépends pas de la sage-femme qui pense que tu dois être disponible à tout instant ou remplir tes dossiers à la minute si tu veux être validée...

Tu choisis le lieu où tu veux exercer. Libre à toi de fuir les niveaux 3 qui te stressent/ les petites maters où tu t'ennuies/ les équipes avec une ambiance de merde/ les maters écoles pour ne plus jamais adresser la parole à une formatrice/ l'hôpital tout court parce que ça fait 4 ans que tu rêves de libéral/ etc

Rien d'idyllique là-dedans, on est bien d'accord que tous les choix ne sont pas accessibles tout le temps, et qu'il faut en assumer les conséquences, mais tu es enfin adulte ! Et après 4 ans d'infantilisation, les avantages surpassent les inconvénients à mon goût.


Quant à pourquoi je ne ferais pas autre chose... c'est effectivement pas facile à décrire. Disons que je me sens profondément utile, que j'apprends plein de nouvelles choses tout le temps, que je m'amuse bien parfois et que je m'ennuie rarement avec les patients (et avec mes collègues, d'ailleurs), que j'aime les émotions fortes (et ça va, je suis servie). Ca te donnera un aperçu !
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 23/03/2011 � 14:13 notnew
concernant la réalité du métier :

maintenant que je suis doublante en paces, maintenant que ça fait 10 ans que je veux à tout prix faire un métier médical ...et ben je commence à me poser des questions sur la qualité de vie....

en effet j'ai envie de fonder une famille plus tard et si possible m'occuper de mes enfants ( les amener à l'école, surveiller leur devoir....bref faire une bonne maman) et passer du tant avec mon "futur mari"^^.....

et la je me demande si c'est vraiment possible de bien faire ce métier, bien être mère et bien être épouse ^^

quels sont les horaires d'une sf ? est ce que c'est fixe (+ quelques nuit et un week end de garde de temps en temps ?)
ou est ce que ça change tout le temps....combien de garde et de week end obligatoire par mois à peut près ?....les congés vous arrivez à en prendre vers noel et l'été avec votre famille?

.....bon ça fait bizarre ces questions posées par une p1...mais là je suis en plein questionnement sur le sens que je veux donner à ma vie....et des fois je me dis que j'aurais du m'engager vers une autre voie.....
Top
marni
Désagrégée de médecine

Messages : 221
Enregistré : 29/12/2005
Posté le 23/03/2011 � 18:09 notnew

en effet j'ai envie de fonder une famille plus tard et si possible m'occuper de mes enfants ( les amener à l'école, surveiller leur devoir....bref faire une bonne maman) et passer du tant avec mon "futur mari"^^.....

Y a qu'une solution pour ça, fais mère au foyer. Et pose-toi vraiment la question si être une bonne mère c'est passer toutes les heures de ta semaine avec tes enfants, parce qu'à ce tarif là y a un sacré paquet de mauvaises mères.
Quand t'es SF, tu bosses 12h 3j d'affilé, tu croises ta famille, après t'as 2 ou 3j de repos (tout dépend des roulements) où là tu peux emmener tes enfants à l'école, etc...franchement y a bcp de métiers avec des amplitudes horaires énormes où tu ne mets jamais les pieds à l'école, tu ne sais même pas à quoi ressemble l'instit'.
Evidemment, tout n'est pas rose, mais faut pas voir que les cotés négatifs.
Top
sage-nico
Ministre de la Santé

Messages : 710
Enregistré : 12/07/2006
Posté le 23/03/2011 � 18:46 notnew
Le libéral permet de gérer sa vie de famille comme bon te semble. Mon épouse a ouvert son cabinet au retour de congé mater car à 2 en 12 heures c'était invivable (à priori on n'a pas voulu tester !).
Du coup elle se bloque le mercredi contre le samedi matin (ou aprem' selon si je sors de nuit). Elle finit +/- tôt en fonction de si je suis dispo' pour récupérer notre demoiselle chez la nounou qui n'y est que 3 jours sur 7 du coup. Elle se bloque les journées en fonction de mes gardes.
LIBERTE !
_____
sage-nico


Top
Caribou89
Interne

Messages : 135
Enregistré : 18/02/2011
Posté le 24/03/2011 � 18:49 notnew
Merci Get72 pour ta réponse très complète !

Et merci à tous pour vos réponses.

C'est ce que je me dis aussi, que mon âge me permettra peut être d'avoir plus de recul sur certaines choses, pendant les stages etc ... Mais c'est vrai que c'est angoissant de ne pas savoir si l'intégration va bien se faire et tout ça. Mais c'est un des soucis mineurs quand même !
En tout cas, maintenant je sais plus ou moins à quoi m'attendre durant les études, et après le diplôme pour si jamais je suis reçue à la passerelle !

J'espère en tout cas faire le bon choix, mais au moins en tentant, je suis sûre de ne pas avoir de regrets plus tard en me disant "et si j'avais tenté" ... Mais il y a toujours le risque dans le sens inverse, où si je suis prise, d'avoir des regrets d'avoir quitté la recherche. Mais ça seul l'avenir nous le dira malheureusement !
Ah si seulement on pouvait avoir une boule de cristal pour savoir si oui ou non on fait les bons choix ! :p Ce serait trop beau !

Bon maintenant j'ai un an pour préparer la lettre de motiv ! Ca va, ça me laisse le temps d'y réfléchir !

Merci encore pour vos messages ! Et encore une fois, si d'autres encore passent par là et veulent témoigner, qu'ils ne se gênent pas :d
Top
MimiBei
Désagrégée de médecine

Messages : 248
Enregistré : 04/11/2010
Posté le 25/03/2011 � 04:29 notnew
qui ne tente rien, n'a rien! smilies

Et puis, je pense que repartir dans la recherche, si vraiment sage-femme ne te convient pas, ne pose pas vraiment de problème...
_____
Sage-femme depuis 2009
Master 1 de Santé Publique-Epidémiologie spécialité ERCE en 2012
Master 2 Recherche en 2013
Actuellement en thèse de sciences
Top
Caribou89
Interne

Messages : 135
Enregistré : 18/02/2011
Posté le 25/03/2011 � 23:42 notnew
Oui qui ne tente rien n'a rien, c'est ma philosophie du moment ! :p

J'y ai pensé pour reprendre la cherche au cas ou sage-femme ne me conviendrait pas, mais il faut que je me renseigne, pour voir si ce n'est pas trop pénalisant ensuite pour postuler à une thèse, lorsqu'on s'est arrêté une année ou plus après le M2 !

En tout cas, je vous remercie encore pour vos messages !
Top
sage-nico
Ministre de la Santé

Messages : 710
Enregistré : 12/07/2006
Posté le 26/03/2011 � 13:54 notnew
J'y ai pensé pour reprendre la cherche au cas ou sage-femme ne me conviendrait pas, mais il faut que je me renseigne, pour voir si ce n'est pas trop pénalisant ensuite pour postuler à une thèse, lorsqu'on s'est arrêté une année ou plus après le M2 !

L'évolution actuelle tend à devoir former des SF chercheuses en Maïeutiques afin d'assurer sa propre recherche ! Il y aura donc de la place pour concilier les 2 filières que tu suis !
_____
sage-nico


Top
MimiBei
Désagrégée de médecine

Messages : 248
Enregistré : 04/11/2010
Posté le 28/03/2011 � 03:40 notnew
Salut!!
Sage-nico en vient à parler des SF chercheuses en maïeutique...
donc voila, je me ré-incruste dans cette discussion...
Comment ça se passe vraiment cette filière?
Ne serait-il pas possible d'ouvrir une nouvelle discussion sur cette fameuse avancé des etudes de sage-femme?
Comment faire pour retourner en M2? etc....
_____
Sage-femme depuis 2009
Master 1 de Santé Publique-Epidémiologie spécialité ERCE en 2012
Master 2 Recherche en 2013
Actuellement en thèse de sciences
Top
Caribou89
Interne

Messages : 135
Enregistré : 18/02/2011
Posté le 28/03/2011 � 19:31 notnew
L'évolution actuelle tend à devoir former des SF chercheuses en Maïeutiques afin d'assurer sa propre recherche ! Il y aura donc de la place pour concilier les 2 filières que tu suis !

Merci Sage-Nico ! Oui c'est effectivement ce que j'ai vu. Un de mes potentiel projet si j'intègre sage-femme serait de passer le master en AMP.

Mais ce que je voulais dire, c'est que si sage femme ne me plait pas du tout et que je décide d'arrêter complètement, je me demandais si il était possible de reprendre une thèse ensuite avec mon M2 malgré le fait qu'il y ait eu une ou des années d'écart on va dire entre le M2 et la thèse... Mais ça j'irai me renseigner plus auprès des facultés.

Merci à tous pour votre aide !
Top
sage-nico
Ministre de la Santé

Messages : 710
Enregistré : 12/07/2006
Posté le 30/03/2011 � 03:59 notnew
Pour Caribou ... J avais compris ton message et je voulais juste lancer le sujet des SF chercheuses !
A priori tu devrai pouvoir reprendre puisque que ton M2 tu l'as une fois pour toute ! Et c est la condition pour aller + loin ! Donc à priori pas de soucis !

Pour Mimibei, certaines SF ont déjà des doctorats (moins d'une dizaine !) en santé publiqe et en éthique principalement.

Avec le master de périnatalité, l'objectif est de développer à terme des recherches spécifiques dans ces domaines en lien avec notre profession comme les anglaises le font déjà très biens ! (qq ex. : physiologie du travail, apport de l'accompagnement psycho-social dans le lien mère enfant, utilité et besoin en rééducation périnéale, allaitement maternel, mécanique obstétricale, déterminisme de la parturition, prévention des pathologies obstétricales [au lieu des recherches sur leur traitement !], ... le champ est suffisament vaste pour que chacun y trouve une question à étudier !!!! )

C est un objectif à terme afin d'avoir des SF maître de conférence à l'université puis professeur des universités. Le tout avec comme point de mire l'indépendance de notre profession ! et surtout de sa formation !
_____
sage-nico


Top
Aller en haut • 34 r�ponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter