logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Clause de conscience IVG

Aller en bas • 2 r�ponses
Bibie
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 13/12/2014
Posté le 13/12/2014 � 15:44 notnew
Bonjour, je voudrais savoir si le fait de refuser de participer aux IVG est réellement un frein pour trouver un emploi en tant que sage-femme car c'est vraiment ma vocation, mais je m'en sens incapable par conviction. J'ai lu plein de témoignages de sage-femmes qui ont du arrêter ce métier car elles refusaient de pratiquer l'IVG (techniquement elles ont le droit mais à force on les vire, puisqu'il n'y a plus assez de personnel pour le pratiquer).. J'aimerai donc avoir vos avis, je suis choquée du fait que je ne pourrai peut être pas faire le métier que j'aime car je refuse cela (on est quand même libre de penser non?)
Merci smilies
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 14/01/2015 � 08:52 notnew
Bonjour

Tu sembles confondre 2 choses : l'interruption volontaire de grossesse (jusqu'à 14SA au choix de la femme) et l'interruption médicale de grossesse (à tout terme pour pathologie foetale ou maternelle gravissime, sur demande de la femme mais avec accord d'une équipe médicale)

L'IVG est une activité pratiquée par très peu de SF à l'heure actuelle, même si elle tend à se développer, et personne n'est jamais virée pour refuser de les pratiquer puisqu'on ne leur demande pas (toutes celles qui le font s'y sont dirigées par choix, voire se sont même démenées pour être incluses dans ce parcours)

L'IMG rentre elle complètement dans le cadre de nos compétences, et oui, la clause de conscience existe, mais non, il ne faut pas attendre de tes collègues qu'elles apprécient que tu leur laisse systématiquement les cas difficiles. Cependant, toutes les maternités ne la pratiquent pas, beaucoup n'en ont pas souvent l'occasion, et seuls certains gros centres en pratiquent plusieurs par semaine.
Si c'est à tes yeux une impossibilité absolue (et pour cela, ton opinion peut être amenée à se modifier pendant tes études, car entre les idées théoriques et la réalité, il y a tout un monde), à toi de te diriger vers des établissements où tu ne sera pas mise en difficulté pour cela. Si tu vas malgré tout dans un centre qui en pratique, tu as le droit de faire jouer ta clause de conscience, sauf en cas d'urgence, et tu ne peux pas être renvoyée pour cela ; mais le choix de passer en CDI relevant de l'avis du reste de l'équipe, il est possible que tu ne soit pas choisie en raison de ce qui serait perçu comme un manque d'adéquation avec l'équipe

Je me demande où tu as trouvé tes témoignages, car si on peut entendre que très ponctuellement certaines SF soient amenées à changer d'établissement pour ce type de motif, changer de profession pour ça par contre, ça semble irréaliste... Il y tant de façon de pratiquer ce métier, dont au final fort peu d'occasions de pratiquer les interruptions de grossesse !
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
Bibie
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 13/12/2014
Posté le 20/01/2015 � 10:22 notnew
Merci beaucoup pour cette réponse, je pense que je suis tombée sur tous les cas (en fait rares) des sage femme renvoyées et je me sens maintenant très rassurée. Ton message est très précis, merci beaucoup smilies
Top
Aller en haut • 2 r�ponses
livreslivrescontactspublicationstwitter