logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Tests statistiques - comparaison observée et théorie

bringer
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 09/02/2016
Posté le 09/02/2016 à 10:29 notnew
Bonjour,

Question annales 2012 - Q14 et 15 reprises intégralement.
Je ne suis pas d'accord avec la réponse donnée pour la Q16 et souhaite une controverse.

Voici mon raisonnement.

sujet
Une nouvelle maladie est étudiée dans une région où la population est également répartie entre hommes et femmes.
Lors d’une première étude, il a été constaté une prévalence de cette maladie plus élevée chez les femmes.
Une seconde étude est ensuite menée sur 225 personnes atteintes par cette maladie choisies au hasard, parmi lesquelles 100 sont de sexe masculin.
On décide de tester, sur la base des données de cette étude, le caractère plus féminin de cette maladie


Q14 parmi les propositions suivantes relatives au test que l’on veut réaliser, quelle est celle qui est correcte ?

A C’est un test de comparaison d’une proportion observée à une proportion théorique
B C’est un test de comparaison de deux proportions observées
C C’est un test de comparaison d’une moyenne observée à une moyenne théorique
D C’est un test de comparaison de deux moyennes observées
E C’est un test de corrélation
Réponse A

Q16 Parmi les propositions suivantes, qu’elle est celle qui est correcte ?
A On ne peut pas conclure au caractère plus féminin, de cette maladie au seuil 10%
B On peut conclure au caractère plus féminin de cette maladie au seuil 10%, mais pas de 5%
C On peut conclure au caractère plus féminin de cette maladie au seuil 5%, mais pas de 1%
D On peut conclure au caractère plus féminin de cette maladie au seuil 1%, mais pas de 0,1%
On peut conclure au caractère plus féminin de cette maladie au seuil 0,1%

Ma variable de décision est u
p=125/225 = 0,55 (proportion de femmes)
pi0 = 50%=0,5 (autant d’hommes que de femmes en théorie)
N=225 nb de l’échantillon

u=(p-pi0)/racine(Pi0*(1-Pi0)/225) =1,5 tout calcul fait (0,55-0,5)/ racine² (0,50*(1-0,50)/225)
On est dans le cas unilatéral, donc on lit le seuil dans la table de poisson directement en u

G(1,5)=6,6% compris entre 5 et 10% (ou bien 1,5 compris entre 1,28 et 1,64

Pour l’exemple
G(1,64)=5%
G(1,28)=10%
G(2,32)=1%
G(3,09)=0,1%

Donc on peut conclure au caractère plus féminin au seuil 10% mais pas au seuil 5% (je suis entre les deux)
Réponse B

Je me trompe?
Top
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter